Passer au contenu

/ Faculté des sciences de l'éducation

Rechercher

Dan Thanh Duong Thi

"À la Faculté des sciences de l’éducation, il y a de très bons programmes de bourses. Nous avons aussi accès à un service pour nous aider à trouver le soutien financier qu’il nous faut."

 Portrait d'une diplômée 

Après avoir complété un baccalauréat en didactique des langues étrangères au Vietnam, en 2008, Dan Thanh Duong Thi obtient une bourse du gouvernement canadien pour poursuivre une maitrise en administration scolaire à l’Université de Moncton. Lorsqu’elle a décidé de se lancer dans des études doctorales, Dan Thanh a choisi sans hésiter la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Montréal. « Pour moi, c’est la première université francophone en enseignement et en recherche », soutient la doctorante.  Son projet de recherche, en mesure et en évaluation, porte sur l’évaluation diagnostique des compétences langagière en lecture. Cette thèse est rédigée sous la direction de recherche de Nathalie Loye. La doctorante qualifie d’exceptionnel l’encadrement de sa directrice. « Mme Loye a démontré une grande disponibilité pour m’encourager et me soutenir dans les moments les plus difficiles. Elle m’a poussé et m’a donné la force et la détermination pour traverser toutes les étapes de mon projet doctoral. » Au-delà de l’aspect académique, Mme Loye contribue au développement de carrière de son étudiante. Grâce à son vaste réseau, elle lui transmet des offres d’emploi qui correspondent à son profil.

Tout au long de ses études au doctorat, Thanh a eu la chance de travailler au sein de plusieurs projets de recherche, dont un projet subventionné par le CRSH ; qui porte sur l’élaboration d’un test diagnostique en mathématiques pour la formation professionnelle, en partenariat avec la firme de testing Brisson-Legris, Elle est aussi collaboratrice au GRIÉMÉtic (Groupe de recherche interuniversitaire sur l'évaluation et la mesure en éducation à l'aide des tic), ce qui lui a valu une bourse pour réaliser un stage de recherche à l’Université Rutgers, au New Jersy.

Parallèlement à son projet de thèse, Thanh travaille au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, comme consultante à la direction de l’évaluation des apprentissages. Elle accompagne des experts dans l’élaboration des tests de français et de l’anglais langue seconde.

Même si les études doctorales sont parsemées de difficultés financières, l’étudiante a pu, tout au long de ses études, bénéficier de plusieurs bourses. À la Faculté des sciences de l’éducation, il y a de très bons programmes de bourses. Nous avons aussi accès à un service pour nous aider à trouver le soutien financier qu’il nous faut, affirme-t-elle.  

Malgré son emploi de temps chargé, Thanh aime s’adonner à la cuisine et préparer des mets vietnamiens qu’elle partage avec d’autres étudiants. « Lorsque j’ai un blocage dans la rédaction, je vais me déstresser en cuisinant ! »

Thanh a déposé sa thèse en mars 2018. Elle aspire maintenant à apporter son expertise comme conseillère en mesure et évaluation, dans le milieu scolaire et gouvernemental.